Le behaviorisme : réflexions et perspectives

Aujourd’hui, le behaviorisme appartient à l’Histoire. Son influence a décru à partir des années soixante-dix à la suite, notamment, des critiques de Noam Chomsky. Il est peu à peu remplacé par le cognitivisme, à partir des années 80 aux Etats-unis et des années 90 en France. De nos jours, on ne rencontre plus guère de défenseurs du comportementalisme radical tel qu’il était prôné par Skinner ou Watson. Continue Reading →